Les rapports d’étonnement : une nouvelle approche en formation

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

« L’important n’est pas d’arrêter de s’étonner. » – Albert Einstein

Le rapport d’étonnement, est-ce un concept qui vous est familier ? Peut-être que non…Pourtant, en dépit de son appellation quelque peu inusitée, ce concept est en voie de devenir une véritable tendance incontournable dans le domaine professionnel, notamment en matière de formation. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Plus qu’une simple tendance, le rapport d’étonnement s’avère être un outil remarquable pour recueillir les impressions, les questionnements, les découvertes et les suggestions des participants à une formation. Il ne s’agit pas seulement d’un moyen d’expression pour les apprenants. Il s’agit aussi d’un outil d’amélioration pour les formateurs.

Le rapport d’étonnement ne sert pas uniquement à exprimer les surprises et les étonnements. Sa véritable valeur réside dans son double intérêt. D’une part, il offre la possibilité d’évaluer la qualité et l’efficacité de la formation du point de vue des participants. C’est un moyen d’évaluer de manière authentique et fiable le contenu de la formation, la manière dont elle est dispensée et son impact sur les apprenants. D’autre part, il permet d’adapter le contenu et la méthodologie de la formation aux besoins spécifiques des participants. C’est une manière de personnaliser l’apprentissage et de créer une formation véritablement adaptée à chaque individu.

La pratique du rapport d’étonnement

Les étapes à suivre

La création d’un rapport d’étonnement se fait en deux grandes étapes. D’abord, il y a la préparation, ensuite la présentation et la discussion.

Préparation du rapport d’étonnement

La première étape est d’encourager et de guider le participant à préparer son rapport tout au long de la formation. Il est important de lui fournir des consignes claires et précises et de lui donner l’opportunité de poser des questions, de partager ses impressions et de faire part de ses découvertes tout au long de la formation.

Présentation et discussion du rapport

Une fois la formation terminée, le participant présente son rapport aux autres participants et au formateur. C’est le moment d’échanger sur les découvertes, de discuter des étonnements et d’apprendre les uns des autres. C’est aussi l’occasion pour le formateur de recevoir du feedback direct et honnête et d’adapter sa formation en conséquence.

Les outils nécessaires

La technologie a ouvert de nouvelles avenues pour réaliser un rapport d’étonnement. Les participants peuvent maintenant rédiger leur rapport en ligne, de manière interactive et collaborative. Voici deux outils qui faciliteront grandement le processus.

L’utilisation des technologies numériques

Utilisez des outils collaboratifs en ligne comme Google Docs, Microsoft Teams ou Trello. Ces plateformes permettent de travailler ensemble, de partager des idées, de donner et de recevoir du feedback en temps réel.

Les mécanismes de feedback direct et anonyme

Utilisez des outils qui permettent aux participants de donner leur feedback de manière anonyme. Cela peut encourager l’honnêteté et la transparence et permettre aux participants de s’exprimer librement sans la peur du jugement d’autrui.

L’efficacité du rapport d’étonnement en formation

La création d’une culture de la découverte et de l’apprentissage

L’usage du rapport d’étonnement est bénéfique non seulement pour améliorer et personnaliser la formation, mais aussi pour créer une culture de la découverte et de l’apprentissage.

Cultiver la curiosité et l’étonnement

En encourageant les participants à exprimer leur étonnement, on développe en eux une capacité d’étonnement et une curiosité intellectuelle qui sont des moteurs puissants pour l’apprentissage. Le rapport d’étonnement leur donne la permission et l’opportunité d’exprimer leur curiosité, d’explorer de nouvelles idées et de voir les choses sous un nouvel angle.

Encourager l’esprit critique et la réflexion personnelle

En incitant les participants à réfléchir à ce qui les surprend, on les encourage à développer leur esprit critique et leur capacité à analyser de manière critique leurs propres apprentissages. Les rapports d’étonnement sont donc, en définitive, des outils pour développer l’autonomie et la capacité de réflexion des apprenants.

La personnalisation de la formation

Le rapport d’étonnement est un outil excellent pour aider les formateurs à adapter leur formation aux besoins spécifiques de chaque participant.

L’adaptation aux besoins spécifiques des participants

Grâce aux observations des participants, les formateurs peuvent concevoir et adapter leur formation de manière à répondre aux besoins, aux intérêts et aux attentes des participants. Ils peuvent modifier le contenu, la méthodologie, la durée, le rythme, etc. de la formation en fonction des retours des apprenants.

Le renforcement de l’engagement des participants

En incitant les participants à rédiger un rapport d’étonnement, on les engage activement dans leur apprentissage. Plus ils s’engageront dans le processus de formation, plus ils seront motivés à apprendre et à appliquer les compétences acquises.

Etude de cas : exemples concrets de rapports d’étonnement en formation

Analyse des rapports d’étonnement réussis

Enfin, pour expliciter l’utilité et l’efficacité du rapport d’étonnement, prenons l’exemple d’une formation sur le management. Imaginez qu’un participant mentionne dans son rapport qu’il a été surpris par l’importance de l’écoute dans la gestion d’une équipe. Un tel feedback est extrêmement précieux pour le formateur, qui pourra alors axer davantage sa formation sur cet aspect lors de ses prochaines sessions.

Les leçons tirées et les améliorations possibles

Ces retours permettent aux formateurs d’ajuster leur contenu de manière à répondre encore mieux aux attentes des apprenants dans le futur. Le rapport d’étonnement fait donc partie d’un processus d’amélioration continue de la formation.

Conclusion

En conclusion, le rapport d’étonnement est un outil précieux pour améliorer la qualité de l’apprentissage en continu, encourager l’expression de la curiosité et de l’étonnement, développer l’esprit critique, personnaliser la formation et impliquer davantage les apprenants dans leur propre processus d’apprentissage.

À l’ère de la digitalisation et de la personnalisation de l’apprentissage, le rapport d’étonnement a encore de beaux jours devant lui. Il continuera à jouer un rôle majeur dans le domaine de la formation pour les années à venir.